20 mai 2020 Estelle 0Comment

Pour un poêle à bois ou une cheminée, le ramonage est une étape à ne pas sous-estimer pour assurer le bon fonctionnement de l’appareil. La bonne nouvelle c’est que vous pouvez le réaliser vous-même sans devoir recourir à un professionnel. Pour ramoner votre cheminée, voici comment il faut procéder.

Les précautions d’usage

Avant de se lancer dans les travaux de ramonage, il y a plusieurs questions auxquelles il faudrait répondre comme le type de ramonage à effectuer ou le modèle de hérisson de ramonage à utiliser. En tout cas, sachez que vous pourrez ramoner votre cheminée de deux façons : à l’aide d’un hérisson ou via la bûche de ramonage. Ce type d’entretien est à effectuer au moins une fois par an. En outre, si vous voulez réaliser votre ramonage comme un professionnel, le mieux serait de procéder par le haut. C’est la manière la plus simple et la plus efficace. De plus, cela vous permettra de vérifier l’état du haut de votre cheminée et éventuellement de son raccordement avec votre toiture. Néanmoins, en raison de l’accès difficile à votre cheminée, beaucoup de ramoneurs préfèrent travailler par le bas.

Les étapes pour ramoner la cheminée avec un hérisson

Si vous avez opté pour le ramonage mécanique, vous allez avoir besoin d’un kit de ramonage, de corde, sac en plastique, de seau et de pelle (ou aspirateur à cendres). Commencez par accéder à votre conduit de cheminée dans les meilleures conditions possible. Ensuite, il faudra visser les tiges souples du hérisson puis placer la brosse à l’entrée du conduit de fumée. N’hésitez pas à utiliser un sac en plastique afin de se protéger des saletés dans l’air et sur le sol. Par la suite, effectuez le ramonage proprement dit de votre cheminée en veillant à réaliser des mouvements de rotation pour bien enlever les dépôts de suie ou de déchets. Pour finir, il ne vous reste qu’à conserver les dépôts dans le sac en plastique et de nettoyer les salissures qui restent.

La bûche de ramonage : comment ça marche ?

Le ramonage par bûche est une étape destinée généralement à compléter le ramonage mécanique. De manière générale, la bûche est un élément contenant des fibres de bois et des actifs générés au cours d’une combustion de bois. C’est un allié sûr pour astiquer non seulement des endroits difficiles d’accès avec un hérisson de ramonage. Mais en plus, elle permet d’enlever les salissures restantes tout le long des parois du conduit. Concernant son mode d’emploi, vous devrez d’abord faire brûler un feu de cheminée et laisser chauffer le conduit pendant environ 3 heures. Il faudrait ensuite créer un lit de braises et y placer la bûche. Il vous suffira de laisser cette dernière se consumer intégralement et le tour est joué. Ça y est ! Vous savez maintenant comment ramoner votre cheminée. À titre de recommandation, préférez les saisons estivales pour effectuer le ramonage afin que les dépôts puissent se décoller aisément. Aussi, n’oubliez pas de protéger entièrement les murs et les mobiliers installés autour de la cheminée.