21 mai 2018 admin 0Comment

Une cheminée à foyer ouvert est un système de chauffage traditionnel certes, mais toujours à la mode. Un plaisir pour les yeux, elle offre une vue imprenable sur le feu qui crépite dans le foyer. En effet, des morceaux de bois brûlent par combustion et la fumée est aussitôt évacuée dans le conduit. Il s’agit donc d’un chauffage rudimentaire avec de faibles rendements. Voilà pourquoi, il est préférable de la transformer en insert. Un insert, comme son nom l’indique, s’introduit directement dans une cheminée déjà existante. Et ne vous inquiétez pas, l’installation se fait très rapidement et sans difficulté. Découvrez justement ci-après les détails de l’opération.

Préparez l’ancienne cheminée

Avant de procéder à la transformation, vous devez prendre en compte différents paramètres très importants. À savoir, la compatibilité de la cheminée avec l’insert. Effectivement, toutes les cheminées à foyer ouvert ne sont pas forcément compatibles avec un insert. Alors, prenez les mesures nécessaires pour ne pas faire d’erreur. Pour cela, pensez à une visite technique de conformité réalisée par un spécialiste qui doit au préalable inspecter les lieux. Ensuite, assurez-vous que le conduit d’évacuation soit suffisamment étanche. Et tant que vous y êtes, nettoyez le foyer et ramonez le conduit.

Réalisez un tubage

Cette étape est très importante, car la fumée d’un insert est plus chaude que celle d’un foyer ouvert. Mais en installant des tubes métalliques dans le conduit, le problème sera vite résolu. À vrai dire, ce tubage protège le conduit d’une forte chaleur notamment s’il est très ancien voire même en mauvais état. Mais si vous ne pouvez pas réaliser un tubage, il est toujours possible de procéder à un chemisage de l’enduit. Ce dernier se trouve dans les parois intérieures du conduit. Pour l’installation, il suffit de relier l’insert au tubage à l’aide d’un collier à griffes.

Isolez le bâti de la cheminée

Poser des plaques d’isolant incombustible permet de résister un maximum à une hausse de température. Pour la fixation, utilisez une colle pour isolant thermique. Il faut aussi couvrir le plafond d’isolant pour plus de sécurité. D’ailleurs, n’oubliez pas de concevoir la chambre de décompression au-dessous du plafond. Prévoyez également des aérations pour l’insert. Ça implique d’installer une grille de ventilation à proximité pour permettre l’arrivée d’air frais dans la salle où il se trouve.

Quoi qu’il en soit, la pose d’un insert dans une cheminée est conseillée pour passer d’un rendement de 15% à celui de 70%. La sécurité est aussi renforcée grâce à la vitre vous évitant un contact direct avec les flammes. En plus, l’installation nécessite peu de travaux et donc peu coûteuse. Sans oublier l’économie d’énergie qui en découle permettant ainsi de minimiser vos dépenses.